Vous avez dû entendre parler du casting lourd ou lancer sur gazon.

Cette discipline, issue directement de la pêche en surf casting, pousse à l’extrême les capacités physiques et psychologiques des lanceurs.

Elle constitue un véritable bouillon de culture technologique, où s’affrontent pêcheurs et fabricants au travers des matériels utilisés.

Les cannes puissantes, souvent conçues spécialement pour la compétition, n’en restent pas moins utilisables au bord de l’eau.

Loin d’être un passe temps, le casting mobilise l’énergie de plusieurs milliers de sportifs dans le monde.

Au premier degré, cette discipline semble quelque peut désuète à certains pêcheurs.

Pourtant, lancer un plomb de 125, 150, ou 175 grammes à plus de 200m muni d’une seule canne, d’un moulinet, et de nylon de 0.35mm demande un effort et un travail équivalent à bien des disciplines sportives.

En quelques chiffres on peut dire que la puissance exprimée dans les bras d’un lanceur dépasse allègrement les 30 kg , qu’un plomb part  à plus de 300 km/heure, que la bobine d’un moulinet tournant tourne à plus de 30 000 tours /minutes au démarrage..

Des chiffres impressionnants qui montrent bien toute l’énergie de cette discipline, auxquels s’ajoutent les centaines d’heures de travail pour parvenir à la perfection technique nécessaire pour atteindre de telles distances.

Néanmoins, il faut savoir que n’importe quel pêcheur peut atteindre la barre fatidique des 200 m relativement rapidement.

Mais, pour obtenir de très longues distances, le travail et des entraînements réguliers sont nécessaires.

Lorsque la technique et les distances sont là, il y à a mon avis trois perceptions possibles du lancer de longue distance :

Lancer loin, pour avoir le plaisir de pêcher plus loin.

Lancer loin, pour le plaisir de faire des concours de distance

Lancer loin, pour le plaisir tout simplement.

Dans tous les cas le plaisir est là, et, procure cette sensation de grande satisfaction personnelle et difficile à exprimer.

Il faut avoir vu  l’expression du visage d’un lanceur qui après avoir réussi son lancer,  va ramasser son plomb à 200 m et plus pour en être convaincu.

A mes yeux la pratique de cette discipline, procure un condensé d’équilibre, de remise en question et d’humilité.

 

 

Serge SNECK




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement