comment faire pour choisir sa canne

Adapter vraiment son choix à ses besoins,ce n'est pas facile mais quelques points de repère peuvent vous venir en aide.

Le pêcheur a-t-il vraiment toujours besoin du meilleur outil,des meilleurs accessoires? Ce n'est pas sur.

Si l'on peut exiger d'un moulinet une fiabilité et une durabilité a toute épreuve,comment l'estimer est un autre sujet les cannes ont une rotation plus importante,on en change souvent,surtout aprés avoir utilisé ses premières armes:pour débuter un modèle rudimentaire est habituellement de rigueur mais,trés vite,on s'aperçoit que les autres pêcheurs,les passionnés,ont opté pour "mieux".

Faut-il imiter leurs choix,pour le fait d'être dans le "coup"

Voyez les choses en face.Vous pêchez en digue,au posé?quel intérêt auriez-vous à vous équiper du dernier modèle haut module en carbonne,ultraléger,et fragile au contact des roches ou des parapets,pour capturer ces poissons qui,somme toute,ne vous servent qu'a vous amuser un dimanche de temps en temps:dans ce cas une canne composite (fibre de verre avec addition de crbonne)vous conviendra,d'autant qu'elle sera peu sensible à la casse au lancer à la moindre égratinure.Si vous pêchez au leurre,vous trouverez de bons modèles dans le même esprit.

En bateau,pour pêcher à fond au posé,vous chercherez alors une certaine simplicité la trés grande qualité de fabrication est antinomique avec la relative rudesse des "conditions de bord".

Un élément primordial est à respecter pour se sentir bien avec une canne,quelles soient en fibre de verre,en composite,en carbonne de qualité moyenne ou enn cabonne de trés haute teneur,il es imposible de faire un choix judicieux parmi les cannes sans les équiper du moulinet adapté.Une canne relativement lourde munie d'un moulinet trés léger verra son centre de gravité reporté vers le scion et vous fatiguera trés vite.Si vous ne pouvez vous permettre d'acheter la plus légère canne du marché pour une technique que vous  pratiquez,chercher toujours l'équilibre.

Pour la pêche aux  leurres ,c'est encore plus vrai que pour la pêche en surfcasting.En bateau,c'est un point essentiel quand il s'agit de pêcher canne en main.

La juste mesure est à trouver selon son gabarit,son âge et la fréquence des sorties de pêche,il est incontestable que le trés haut de gamme,à condition que le moulinet soit aussi léger que possible pour des performances et une durabilité à même hauteur,apportera beaucoup d'agrément mais le prix de l'ensemble s'en ressentira sérieusement.

Prenons l'exemple de la pêche depuis les ouvrages maritimes:les cannes y subissent volontiers un traitement agressif,frottement sur les parapets,chutes au sol etc...Dans ces conditions quand on n'est pas un "fou" de pêche prêt à investir beaucoups de ses  moyens,il est préférable de choisir une canne en composite qui sera relativement peu sensible au bris au lancer si une éraflure apparait à la surface d'un élément aprés un ragage suer le béton du quai.

La polyvalence- une canne pour toutes les pêches-est un doux rêve que les amateurs sensés doivent oublier:vous ne pourrez pêcher au leurre et en surfcasting avec le même outil,vous en pratiquerez pas la traine et la pêche à dandiner sur les épaves avec le même outil.

Cherchez donc à déterminer quelle est votre technique de prédilection et optez pour une canne adaptée à cette technique.

Mieux vaut s'équiper de deux cannes à 100 ou 125 euros pour des techniques bien spécifiques que d'une canne à 180 ou 250 euros théoriquement en mesure de "pêcher à tout".

Une des mauvaises idées les plus répandues est de se rendre chez le marchand avec une "fixation" sur le montant à dépenser.Il est rare de pouvoir faire coincider ledit budget avec la canne souhaitée ou,du moins,adaptée a ses besoins.

En revanche le pêcheur aura avantage à préciser,dans sa tête,ce dont il a vraiment besoin et de comparer son "envie" avec ca que peut lui proposer le détaillant.

Evidemment,si le coût de l'objet convient à son porte monnaie,pas de problème.

Si la canne qu'il lui faut est un peu plus chère que prévue,mieux lui vaudrat d'économiser un peu plus que de se rabattre sur un outil moins adapté,plus "passe partout",qui finira vite par lui paraître insuffisant par rapport à sa façon de pêcher.

Le cas type est l'achat d'une canne moins puissante que souhaitée qui,le jour ou le courant,les herbes et le mauvais temps s'en mêlent,s'avère incapable de propulser un leurre,une ligne .




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement