ou la mer rythme la vie de tous

Les espèces :

Le bar est partout...Dans les anses,dans l'estuaire de la Rance,derrière les cailloux,sur les plages.Parmis les espèces diverses,maquereaux et orphies,bien sûr,sont là l'été,ainsi que de tout petits chinchards,notamment sous les lumières des lampadaires des cales.La canthère est assez présente,surtout sur les plages creuses.La roussette pullule et n'est pas forcément plaisante à prendre:quand elle est là,il n'y a qu'elle!Le congre n'est pêché qu'en hiver,sur les pointes rocheuses accessibles,celle du Christ,ou autres,entre Cancale et Saint-Malo.Toujours en hiver,le merlan se pêche sur les plages à intempéries.Im arrive de piquer des moruettes,pièces allant jusqu'à 1kg,au môle avec des merlans.

                            Du bord :

                            En surfcasting,il est conseillé de consacrer une canne à la recherche d'un beau poisson et une autre au poisson moyen,comme la daurade.Une canne buldo est bien utile pour la seiche quand elle est présente.Comme les plages sont configurées de même manière,sauf celle du Sillon,avec un courant qui tourne,elles confinent le poisson à n'importe quel moment.Les locaux pêchent surtout au montant.Au Petit Bé,il faut simplement rester discret car les lieus viennent presque "sous" les cannes.Les "inévitables" sont le Petit Bé et le Grand Bé par grande marée,à partir d'une hauteur d'eau de 2,70m à basse mer (environ 80 de coefficient).Le grand Bé abritee la tombe de Chateaubriand,enterré debout pour faire face à Jersey..On peut se laisser entourer sur l'un ou l'autre des îmots,à conditions de na pas avoir peur d'y rester plusieurs heures jusqu'à la prochaine basse mer...Le lieu au flotteur à la cale situés derrière le Petit Bé,et le bar,bien sûr,sont les victimes préférées,en pêche de nuit qui est meilleur que de jour.L'anse de Rothéneuf est un "à sec" qui,noyé a marée montante,sert d'abri naturel quasi parfait pour les bateaux aventureux.Au "bas d'eau",c'est un secteur superbe pour les appâts: c'est "pourri" de lançons,les vases recèlent pas mal d'appâts,vers,couteaux.L'arénicole y foissonnent (bouzou),en breton.C'est aussi un excellent secteur pour la pêche,notamment l'île Bénard (c'est en fait une presqu'île) qui ferme l'anse.Rochebonne est aussi trés réptutée mais dangereuse: cette avancée rocheuse n'est pêchable qu'au plus bas des marées et il faut surveiller toujours derière soi,l'eau monte vite et encercle les inconscients.Le barrage de la Rance est interdit à la pêche...mais on y voit des audacieux,qui tentent de grappiner ou de piquer les trés gros bars qui régulièrement,viennent au pied de l'ouvrage  pour faire bombance du fourrage plus ou moins assomé qui est emporté dans le brassage de l'eau.Quand  ils ne croisent pas devant le barrage,ces bars retournent vers la mer et leur circuit est assez immuable:passage devant la cale Solidor,puis devant le rocher de la cité d'Aleth (un superbe panorama sur l'estuaire) pour continuer vers le môle et le Petit Bé..D'énormes mulets croisent dans les mêmes secteurs que les bars dans l'estuaire de la Rance.En hiver,le merlan se pêche sur les plages à intempéries.Il arive de piquer des moruettes,des pièces pouvant aller jusqu'à 1kg,au môle avec des merlans.Le môle n'est pas éclairé la nuit mais c'est le seul rendez-vous commun à tous les pêcheurs malouins.Si la pêche au lancer-ramener avec des jeux de leurres attire de nombreux pêcheurs l'été,c'est quand même la pêche a fond qui peut justifier de s'y attarder:tacauds,lieus,chinchards,orphies,un peu de daurade grise l'été,des merlans voire quelques moruettes par-ci par là en hiver.Ce n'est cependant pas un coin à gros.Les meilleures plages restent celles du Val,assez fréquentée par les pêcheurs la nuit en été,et la petite crique du Nicet car elles sont trés profondes et bien protégées..et le parking est contigu! Ici,on prend des espèces inconnues sur le reste des points de pêche du bord de la zone:raies,émissoles l'été,roussettes à ne plus savoir que faire par moments,daurades grises.Le maquereau y vient à ras le bord en août et en septembre.A l'automne,les gros bars sont là,avant la venue des encornets,que l'on peut pêcher ensuite?Ces bars s'y intéressent trés volontiers à une sardine fraîche...ou un maquereau.La pointe du Christ,à l'extrémité ouest de la zone,est accessible à pied:on y pêche le bar et la canthère,avec des surprises de taille possibles,au posé,en période de morte-eau.On esche avec de la seiche ou de gros appâts divers.A marée basse,cet appât est à rechercher à la turlutte:on en garde un peu pour la suite de la sortie de pêche,le reste pour manger!

Ainsi,les coins de pêche sont suffisament nombreux pour qu'un séjour à Saint-Malo tente l'amateur quelle que soit la technique ou le poisson qu'il affectionne.(Merci a Jean-Yves Ruyffelaert,Jo et Daniel Rogeon).

 

1) La cale Solidor 2)La cale des Bas Sablons. 3)Le môle. 4)Les cales du port des ferries. 5)Le Petit Bé. 6)La plage du Sillon. 7)Rochebonne. 8)Pointe de la Varde. 9)Plage du Nicet/Plage du Val. 10)Pointe du christ.

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement